L'Hôpital de Vaudesincourt

 

Il existait de nombreux hôpitaux de campagne situés à proximité du front à deux ou trois km. Ils servaient de postes chirurgicaux de première urgence et se trouvaient enterrés, sous deux à quatre mètres de terre. Ils étaient taillés dans la craie ou sous des tôles "métro" ou bien encore comme cet hôpital Allemand de Vaudesincourt bétonnés. Les blessés après un court passage de première urgence étaient ensuite évacués vers l'arrière. Ceux qui décédaient étaient inhumés dans le cimetière qui se trouvait toujours à coté.

Cet hôpital est le seul survivant d'un groupe de deux. Il est constitué d'une salle de quatre mètres de large sur quinze de profond et deux de haut. Trois fenêtres laissaient entrer une certaine clarté et renouvelaient l'air.

Il est situé à deux cent mètres de Vaudesincourt en direction de Dontrien sur la droite. Il se trouve sur une propriété privée à vingt mètres de la route. L'entrée se trouve au bout de la friche en herbe côté rivière.

Emplacement de la pièce de marine de 380
à Saint-Hilaire-le-Petit

Cette position de tir est exceptionnelle dans sa construction . Elle est constituée d'une arène en demi-cercle de 24m avec un gradin pour le chemin de roulement du pivotement du canon. Deux entrées sont aménagées pour la mise en place de deux voies de 60 provisoires pour la pose du canon. Un rucher est posé dessus.

Voir en comparaison le site de Semide

Prendre la rue du Moulin dans le village, traverser la ligne de chemin de fer, contunuer la route sur 1,5km et prendre le toisième chemin à droite sur 200m qui mène au bois. La pièce se trouve dans la grande clairière dans un terrain privé à 300m sur l'ilot boisé.