Recherche de Soldat

     Que se soit pour des recherches généalogiques ou pour connaître un grand-père trop vite disparu avant que l'on ait pensé à lui demander de nous raconter sa vie, les Français de plus en plus se tournent vers leurs racines. Vous êtes sans doute de ceux-là, les renseignements qui vont suivre vont vous aider à vous mettre en harmonie avec l'histoire de votre famille. 
 
      Il est primordial de bien connaître votre parent, son nom, ses différents prénoms, le lieu et sa date de naissance ainsi que la ville où il habitait avant de partir à l'armée. 

    
Vous allez vous servir de différentes sources d'informations :

     Si vous cherchez un parent tué à la guerre.

     L
'État a mis sur Internet le fichier des Soldats morts pendant la guerre 14/18.
     Allez sur le site "Mémoire des Hommes"   
     Si vous ne trouvez pas esayer une ortographe voisine, il y a pu avoir des erreurs de transcription
. Le prémon usuel était de temps à autre le deuxième prénom. Si le nom n'est pas courant  essayer qu'avec le nom. Il se peut que quelques fiches ne soient pas accessibles parce que disparues ou contenant des informations médicales. S'il y a des homonymes, vérifiez les tous, vous devriez y arriver. 

     Si vous avez une photo regardez son grade, s'il n'était pas officier ce qui est le plus probable vous pourrez consulter le registre matricule des états de services (série R) aux Archives Départementales du lieu où habitait le soldat avant la guerre, sous la rubrique "Etat signalétique et services des soldats" classé par classe (année de naissance + 20). C'est la copie du livret militaire. Les départements pour le centenaire, sont en train de numériser ces archives.
 
     Elle vous donnera le N° de régiment, son matricule, son parcourt militaire, ses blessures et le lieu éventuel de son décès. 
 
     S'il était officier vous trouverez ces renseignements au S.H.A.T. Château de Vincennes BP107 00481 ARMEES - Tel: 
     
     Si vous avez son livret militaire, pas de problèmes.


     
Fort de toutes ces informations, vous connaissez maintenant:

  • sa date et lieu de naissance
  • la date éventuelle et le lieu de sa mort
  • son N° de matricule
  • le lieu et le N° de recrutement
  • sa classe
  • le genre de mort
  • son régiment
  • son grade
  • ses blessures éventuelles
  • si son corps n'a pas été retrouvé, sur la fiche MDH, la date du jugement et le tribunal qui l'a officiellement déclaré mort, près de 2/3 des cas. Pour qu'un soldat soit déclaré mort, il fallait que de l'attaque, reviennent deux témoins pour l'attester. Faute de quoi il était déclaré disparu, le doute qu'il soit prisonnier subsistant jusqu'à la fin de la guerre.
  • la date et la commune où cet acte a été retranscrit.



 Si vous recherchez sa tombe 
 
     Si vous cherchez la tombe d'un parent tué à la guerre: 
 
     L'État a mis sur Internet le fichier des Sépultures militaires des soldats morts pendant la guerre 14/18. 
 
     Cliquez sur Sépultures de guerre     Tapez le nom, prénoms et le conflit..

     Vous pouvez, pour avoir une réponse officielle, écrire ou téléphoner à la Direction Interdépartementale des Anciens Combattants et demander une recherche dans le fichier des cimetières militaires:  Allez à: -Ici - 

     Vous pouvez également contacter le fichier central au Secrétariat à la défense chargé des Anciens Combattants et Victimes de Guerre 
- Délégation à la mémoire - Département du patrimoine - Cellule des usagers - 37 rue de Belle Chasse - 75700 PARIS. Tel. 01.45.56.80.00.  
Ils peuvent avoir parfois quelques renseignements supplémentaires.

     Consultez la base de données des cimetières de SOUAIN Perthes les Hurlus, forte des 11 600 noms de soldats identifiés et inhumés dans ce village. Ces soldats viennent de Souain, Navarin, Perthes, St Hilaire le Gd, St Souplet, Tahure, Beauséjour, Ste Marie, Mésnil, Hurlus, Manre, Suippes 
Consultation de la Base Michel GODIN.

     Vérifiez si votre famille n'a pas fait rapatrier le corps dans le ou les cimetières familiaux après la guerre comme se fut le cas d'environ 30% des soldats identifiés. Voir le site sur les inhumations et les transferts de corps à: Site de Vauquois 
 
     Site des soldats inhumés dans les cimetières civils de la Marne: Base Jean Marc ROGER

     Pour les soldats étrangers allez - Ici -
   


 Vous voulez connaître son parcours de guerre, ses combats, les derniers instants de sa vie.

     Pour connaître son parcours de guerre une nouvelle entrée sur ce site vous emmène dans une base de données de plus de 1 100 pages retracant le parcours de toutes les divisions françaises. Il suffit de connaître le régiment concerné et vous pourrez marcher sur ses traces. 
Allez sur le site Champagne1418
   
     L'État a mis sur Internet les Journaux de Marche et d'Opérations des régiments et divisions Allez à: JMO

Vous pouvez aller au S.H.A.T. "SERVICE HISTORIQUE DE L'ARMEE DE TERRE" Château de Vincennes BP107 0481ARMEES - Tel: 01 41 93 38 84. 
 
     N'y allez pas de but en blanc renseignez-vous avant sur ce site: S.H.A.T. Mode d'emploi  
 
     Vous recopiez le JMO " Journal de Marche et Opérations du Régiment " pour la période qui vous intéresse. ( Il n'est plus possible de faire de photocopie sauf s'il est microfilmé ). Ce journal de marche retrace les combats au jour le jour du régiment avec plus ou moins de précision. 
 
     Vous y trouverez également le JMO de la division si vous la connaissez, qui reprend les combats et les ordres un échelon au-dessus, mais qui peut être plus détaillé, tout dépend de son rédacteur. 
 
Vous y trouverez le ou les historiques du régiment. Récits plus patriotiques mais relatant avec plus ou moins de précision tous les grands combats. 
 
  
     Pour les historiques et même quelques JMO, Internet est en train rapidement, grâce aux passionnés de les mettre à la disposition de tous. 
 
     Vous aurez des renseignements sur les régiments ou les combats, par les Historiques de Régiments un peut partout sur le Net et principalement sur les sites suivants : Historiques  

     Les cartes d'Etat-Major vous permettront de localiser les combats on en trouve quelques-unes sur le Net pour le secteur de Champagne: 
Allez sur ce site à iconographie, puis la galerie cartographique.

     Dans les récits et principalement les JMO, il est fait allusion à des noms de lieux-dits (militaires ou de terroir) vous les trouverez sur les cartes d'Etat-Major ou sur le Net au site du Chtimiste 

     En attendant, si vous voulez connaître la manière dont étaient organisés les régiments de toutes les différentes armes dans le maquis des sigles. 
Allez à: Association14-18

     Vous voulez découvrir ce qu'a ressenti votre parent, ce qu'il a vécu, alors il vous faut lire les témoignages qu'ont laissés les poilus. Ces témoignages mettent bien souvent de coté l'image patriotique, pour vous faire ressentir les joies simples, les émotions, la peur, l'abnégation, le sacrifice suprême. Ce n'est pratiquement que grâce à ces derniers que l'on peut se faire une idée de toute l'horreur de la guerre et de cette vie cauchemardesque qu'ils vivaient quotidiennement. 
     Allez voir sur ce site, des témoignages pour la Champagne à: Champagne1418 
                                                                    pour le reste du Front à: Site du Chtimiste > Régiment > Carnets de guerre

     Vous recherchez des livres de témoignages, des journaux de guerre de soldats, classés par régiment.  Allez à: Association14-18

     Vous trouverez des carnets de route de soldats sur Internet par votre moteur de recherche en tapant le régiment.

     Pour connaître les abréviations militaires dans les écrits de l'armée: Allez Ici














 
.

     Je dispose d'un nombre illimité d'une réédition du guide Michelin de 1927 illustré sur les batailles de Champagne. Ce guide traite du secteur du front de Champagne, il est en vente au prix de 9 Euros port compris. Si cette proposition vous intéresse le chèque devra être libellé à l'ordre de Monsieur GODIN Michel, et envoyé 33 rue Gouraud, 51600 SOUAIN.
 


S'il a passé sur le front de Champagne, vous pouvez m'écrire + E-mail ou m'envoyer un E-Mail en précisant le régiment, la date et le lieu du décès. 
GODIN Michel  
33 rue Gouraud  
51600 SOUAIN 
Contact 
 
Je possède une importante documentation sur le secteur qui va du massif de Moronvilliers à la main de Massiges. Cartes, récits, JMO, et textes. 
 
Depuis la mise sur Internet du fichier des soldats tués, je suis débordé par les demandes, prendre son mal en patience, délai de réponse un mois



    Vous faites de la généalogie et vous recherchez des actes officiels.

     Sur l'état civil, vous trouverez l'acte de décès du soldat dans la commune du décès si celle-ci n'était pas en zone de guerre ou dans sa commune de résidence avant la guerre. 
 
     La transcription ou le jugement du tribunal (jusqu'en 1924) s'il a été porté disparu, à la mairie du lieu ou il habitait avant de partir au régiment. Voir la fiche du SGA. 
 
     Or, près de 2/3 des soldats n'ont pas été identifiés, il suffit de lire les livres des récits de ces soldats anonymes pour comprendre pourquoi. Six mois après les inhumations, les noms écrits au crayon de mine étaient déjà presque illisibles sur les croix de bois du champ de bataille. Pendant quatre ans les tombes ont été soumises aux bombardements aux passages des troupes. Les soldats ont souvent été enterrés, surtout au début de la guerre, à plusieurs rendant l'identification individuelle impossible après. Dans les batailles, les tués d'une seule journée se comptaient par milliers et devant le risque d'épidémie on enterrait à la va vite en recouvrant les corps de chaux vive. Ces corps servaient même pour leur dernière utilisation de protection sur le parapet de la tranchée. 
 
     Les cimetières contiennent jusqu'à 2/3 d'inconnus mis dans des ossuaires sous l'intitulé "français inconnu". Dans ces ossuaires, il n'y a jamais de noms inscrits sur des plaques pour ces anonymes. 
 
     Mais la guerre a duré 4 ans, et bon nombre de soldats sont encore sur le terrain car les obus, pendant toutes ces années, ont constamment bouleversé le sol effaçant l'emplacement des milliers de tombes provisoires ou pulvérisant lors de leur mort le corps des soldats. C'est surtout le cas pour les tués en zone adverse qui ont été enterrés en fosse commune sans identification, la plupart du temps dans d'anciennes tranchées. Chaque année des corps sont retrouvés et des familles ont la surprise 90 ans après, de retrouver un parent disparu.

     Vous voulez connaitre le dossiers d'un titulaires de l'Ordre de la Légion d'Honneur. Allez à la Base Léonore

     La signification des Médailles à: Médailles 

     Vous voulez avoir le texte de la citation correspondant à une médaille et la décoration. Écrire à: 
Bureau central d'archives administratives militaires, caserne Bernadotte, 64023 Pau Cedex

     Vous voulez savoir si son nom figure dans le tableau d'honneur du journal l'Illustration. Allez au : Site de jean Luc Dron

     Allez également sur le site GenWeb      Ce site répertorie les morts inscrits dans les cimetières militaires et sur les monuments aux morts. Entreprise à laquelle vous pouvez vous associer pour contribuer à étoffer cette base de données, en relevant votre monument aux morts.

Pour le front de Champagne  l'association l'ASMAC du monument de Navarin, perpétue la mémoire des soldats morts sur le Font de Champagne , vous pouvezy adhérer - Voir Ici - ( Association aux Morts des Armées de Champagne)

    Il est possible pour les soldats disparus du front de Champagne de faire poser une plaque à leur mémoire à l'intérieur du monument. Voir Col Méry président de la Fondation du Monument de Navarin Tel: 03 26 70 93 60

A votre souris et Bonne Recherche